Les chapeaux Tonak et le British Racing Day à Velká Chuchle

16-05-2010

La région de la charmante ville de Nový Jíčín, située dans le Nord de la Moravie, est un endroit idéal pour faire des excursions dans les Monts d’Odra (Oderské Vrchy) les monts de Beskydy morave-silésiennes (Moravskoslezské Beskydy) ou dans la réserve naturelle Trojačka.

Nový Jičín, fondée probablement au XIVe siècle, est renommée pour la fabrication de luxueux chapeaux et de coiffes diverses de grande qualité. L’essor de la ville débute au XVIe siècle, grâce au brassage, au débit de la bière et surtout à la fabrication du drap. La production artisanale des chapeaux date du XVIIe siècle mais ce fut en 1799 que Jan Nepomuk Hückel fonde une vraie manufacture. A cette époque déjà les chapeaux étaient exportés à l’étranger. La production mécanisée a été introduite en 1865, ce qui entraîna la construction d’une grande usine, centrée sur la production de chapeaux en feutre de poils deux ans plus tard. Après la prise du pouvoir par les communistes en 1948, l’usine, reprise par les fils de J.N. Hückel, devient l’Entreprise nationale Tonak, propriété de l’Etat. Après la révolution de velours, Tonak prend le statut de société par action. En 2001, Tonak rachète la division de coiffes de Fezko-Strakonice. Actuellement le siège de la société Tonak se trouve à Nový Jíčín avec une succursale à Strakonice. La société fait partie des plus importants producteurs de coiffes au monde. Tonak exporte ses produits dans une cinquantaine de pays du monde entier, dont les clients les plus importants sont les Etats-Unis, l’Allemagne et les pays de l’ex-Union Soviétique, en particulier la Russie.

TonakTonak L’histoire de l’entreprise de Strakonice, située en Bohême du Sud, remonte à 500 ans. En 1812 les frères Fürth fondèrent une section pour la production de chéchias et de coiffes. En 1899 l’entreprise de Wolf Fürth se regroupa avec toutes les autres entreprises d’Autriche-Hongrie au sein de la Société par action des entreprises autrichiennes, dont le siège se trouvait à Vienne. En 1918 le siège fut déplacé à Strakonice où la production de chéchias existe toujours.

TonakTonak L’entreprise de Nový Jíčín est centrée non seulement sur la production de modèles de magnifiques chapeaux en chanvre de sisal importé, mais aussi de coiffes diverses en matières naturelles (laine et coton), de bonnets d’hiver, de chapeaux en feutre de poils et de produits semi-finis. Le procédé de fabrication des chapeaux en feutre de poils est assez compliqué et exige une excellente maîtrise. Pour un chapeau en feutre de poils il faut entre 4 et 5 fourrures de lapins, TonakTonakEt comme l’a expliqué la représentante de la société Tonak, Madame Sylvie Vaněčková, il faut d’abord couper les poils pour les séparer de la peau, les nettoyer et les tremper pour modifier leur structure. Par la suite les poils de lapin sont soufflés, séchés, foulés et tendus sur un tambour, ce qui donne à la matière la forme du chapeau. Mais ce n’est qu’un bref résumé du procédé complexe de production. La succursale de Strakonice produit des bonnets d’hiver, des bérets militaires, civils, de petits chapeaux pour les hôtesses de l’air, des chéchias et produit également du filé.

Photo: www.helas.orgPhoto: www.helas.org Les élégants chapeaux Tonak ont été présentés avec succès au défilé organisé dans le cadre du British Racing Day LBBW Bank qui a eu lieu le 25 avril dernier à l’hippodrome de Velká Chuchle. Dans le complexe de l’hippodrome il n’y avait pas uniquement des chapeaux en démonstration et en vente au stand mais aussi par exemple des lits Savoir Beds. Photo: www.tonak.czPhoto: www.tonak.cz Les chapeaux élégants vont de pair avec les courses hippiques mais quel est le rapport entre un lit et des courses de chevaux? La réponse est simple. L’intérieur du matelas est entre autres composé de crins de chevaux, d’où l’originalité de ces lits au prix très élevé. Plus de détails sur les lits Savoir Beds, dont la tradition remonte à presque cent ans, Madame Šárka Vágnerová, représentant exclusif en République tchèque :

Savoir BedsSavoir Beds « La dénomination des lits Savoir Beds vient du nom de l’hôtel Savoy à Londres, qui fut le premier hôtel au monde à posséder un ascenseur, sa propre boulangerie, à produire son l’électricité, à posséder des vignobles où on cultivait du vin destiné à la consommation des clients. Savoy possédait également une usine de production de lits qui a ouvert en 1905 et existe encore aujourd’hui. Les lits sont produits avec des matières naturelles (coton, laine, lin) et ce qui est exceptionnel, c’est le rembourrage du matelas supérieur avec du crin de chevaux qui aspire l’humidité. L’air circule à travers le matelas et le lit respire. Donc même si l’on transpire pendant la nuit on se réveille dans un lit sec. La garantie des lits est de 25 ans et la viabilité entre 30 et 40 ans. Et ce qui est intéressant c’est que le client peut choisir lui-même les composants et la tapisserie du lit. »

Monika Hovorka, photo: Jaroslava GregorováMonika Hovorka, photo: Jaroslava Gregorová Le stand français de cosmétique bio, proche de la nature, était tout aussi intéressant. D’ailleurs Avere est le premier magasin bio pour les femmes en République tchèque. La directrice exécutive d’Avere, Monika Hovorka, nous dit quelques mots sur les produits présentés. Monika Hovorka :

« J’ai commencé à travailler en République tchèque l’année dernière avec des produits français de la cosmétique bio. Ce sont trois marques françaises et une marque italienne. Il y a la marque française Altearah, c’est une cosmétique où il y a 90% d‘ingrédients bio, après c’est une petite gamme pour les bébés, c’est la première cosmétique bio et fair trade. En France elle s’appelle Gaïne. Ensuite il y a la marque Oliv’ pour les femmes, pour le corps et le visage, et après c’est une marque italienne de cosmétique décorative aussi bio et ensuite les parfums et les eaux de toilettes naturelles.»

Tous ces produits, sont des produits absolument naturels ?

« Tous les produits sont naturels et en plus il sont bio. Parce qu’il faut dire que les produits naturels c’est une chose, mais s’ils sont certifiés bio, cela veut dire qu’il y a des ingrédients certifiés bio.»

L’organisatrice du 9e anniversaire de la journée hippique LBBW - Bristish Racing Day à l’hippodrome de Velká Chuchle, une course traditionnelle dans le cadre du projet Helas New Encounters Club, Helena Kohoutová, a été très satisfaite du déroulement de la journée hippique. Helena Kohoutová.

« Cette journée a été très réussie car le soleil brillait et nous avons assisté à huit courses passionnantes. Pour Le Vendredi saint notre Ladies Club a soutenu un concert de Pâques qui a eu lieu à la Basilique St. Jacques sous la baguette de Monsieur Zich. Les auditeurs ont pu entendre Stabat Mater, chanté par le chœur de St Jacob, VUS et SUDOP. C’était une belle manifestation car à part trois ensembles mixtes, il y a eu un grand orchestre qui jouait. Notre prochain événement sera le 11ème anniversaire du club de Dame Cosmopolitan Executive Helas Ladies Club et à cette occasion nous avons invité Madame Barbora Tachecí. »

Le Grand prix de LBBW Bank CZ a été remporté par Rabbit King monté par le jockey Jiří Srnec.

16-05-2010