Complètement foot !

01-06-2020

Au fur et à mesure que progresse le processus de déconfinement, le sport retrouve lui aussi progressivement ses droits en République tchèque. Deux journées du championnat de football ont ainsi été disputées la semaine dernière, marquées notamment par le duel à distance en tête du classement entre le Slavia Prague et le Viktoria Plzeň du buteur français Jean-David Beauguel. Une reprise marquée aussi par un festival offensif ce week-end !

Joel Kayamba et Jean-David Beauguel, photo: ČTK/Kateřina ŠulováJoel Kayamba et Jean-David Beauguel, photo: ČTK/Kateřina Šulová

Après l’Allemagne, mais aussi les Iles Féroé ou l’Estonie, et après deux mois et demi d’interruption, la Fortuna Liga, le championnat de République tchèque de football, a été un des tout premiers à redémarrer en Europe. Le 23 mai avec tout d’abord un match en retard entre le FK Teplice et le Slovan Liberec qui a valu de mise en bouche avant la tenue, mardi et mercredi derniers, de la 25e journée de la saison régulière - initialement programmée les 14 et 15 mars - à laquelle ont cette fois pris part l’ensemble des seize clubs de l’élite.

Un redémarrage très attendu malgré l’absence de public dans les stades, mais qui n’a pas répondu aux attentes avec seulement dix buts inscrits en huit matchs, dont sept cumulés rien qu’à Prague avec la large victoire des Bohemians aux dépens de Teplice (4-0) et le succès du Viktoria Plzeň sur la pelouse du Sparta (2-1) dans ce qui pouvait être considéré comme l’affiche de cette journée si particulière de reprise.

Cette victoire de Plzeň, deuxième au classement avec huit points de retard sur le Slavia Prague, a été marquée, entre autres, par un but de son avant-centre français Jean-David Beauguel en début de deuxième mi-temps alors que le club de Bohême de l’Ouest menait déjà 1 à 0.

Un Jean-David Beauguel très heureux de retrouver les pelouses, comme il l’avait fait savoir sur Twitter le matin du match (https://twitter.com/RadioPragueFr/status/1265585063225372673), et comme il l’a confirmé, en anglais au micro de la chaîne du Viktoria Plzeň, au terme de la rencontre. Profitant du départ au FC Bruges durant le mercato hivernal de l’international tchèque David Krmenčík, qui était son concurrent direct, l’attaquant français, autour d’un but d’une frappe puissante contre le Sparta, saisit à pleines mains la chance qui se présente à lui:

« Je me sens très bien, c’est vrai. D’abord, c’est un bon sentiment de disputer un match de championnat après 75 jours sans compétition. C’était important pour nous de confirmer notre bonne préparation et de gagner ce premier match, surtout contre le Sparta. Quoiqu’on en dise, et quel que soit le classement, affronter le Sparta est toujours un match différent des autres. Nous allons désormais jouer tous les trois jours, c’est donc une excellence chose de redémarrer de cette manière en prenant les trois points de la victoire. »

Aleš Čermák de Viktoria Plzeň et Jan Šeda de FK Mladá Boleslav, photo: ČTK/Miroslav ChaloupkaAleš Čermák de Viktoria Plzeň et Jan Šeda de FK Mladá Boleslav, photo: ČTK/Miroslav Chaloupka Samedi, Plzeň a confirmé son excellente forme en étrillant Mladá Boleslav (7-1), grâce notamment à un triplé de son milieu de terrain Aleš Čermák et à une nouvelle réalisation, la 5e en 13 matchs depuis le début de saison, de Beauguel. Surtout, Plzeň a remporté son sixième match consécutif sous les ordres de son nouvel entraîneur slovaque. Un Adrian Gula arrivé en Bohême de l’Ouest l’hiver dernier pour succéder sur le banc de touche à l’ancien sélectionneur Pavel Vrba, parti en Bulgarie, et dont le travail porte déjà ses fruits, comme il s’en est félicité à l’issue de la démonstration de ses troupes samedi :

« Les joueurs ont faim de football et ça se voit ! Ils ont joué avec simplicité, vitesse, en équipe et de manière compacte. Je n’ai pas grand-chose à leur reprocher. Ils avaient envie de marquer beaucoup de buts aujourd’hui et notre succès aurait même pu être plus large encore. C’est bien, très bien même, mais on sait que le programme qui nous attend est très chargé puisqu’un déplacement difficile à Ostrava nous attend dès mercredi. Notre confortable avance nous a permis de procéder aux cinq remplacements en deuxième mi-temps aujourd’hui, et c’est une très bonne chose aussi. »

En raison de la multiplication des matchs, à raison de deux journées par semaine, cinq changements de joueurs sont en effet désormais autorisés en République tchèque aussi.

Le Slavia cartonne aussi

Nicolae Stanciu (au milieu), photo: ČTK/Ondřej DemlNicolae Stanciu (au milieu), photo: ČTK/Ondřej Deml Le Viktoria Plzeň n’est toutefois pas seul à assurer le spectacle. Quatre jours après un court succès en déplacement à Mladá Boleslav (1-0), le Slavia a lui aussi facilement disposé sur sa pelouse de Jablonec (5-0), pourtant troisième au classement. Cette victoire acquise entre autres grâce à la montée en puissance de leur meneur de jeu roumain Nicolae Stanciu, buteur et passeur, permet aux Pragois de conserver huit points d’avance en tête du classement, alors que quatre journées de saison régulière restent encore à disputer avant les play-offs. Du coup, l’entraîneur Jindřich Trpišovský n’avait aucune raison lui non plus de bouder son plaisir de voir ses poulains évoluer à un tel niveau :

« Je suis d’abord satisfait d’avoir enchaîné avec une deuxième victoire et d’avoir confirmé notre bonne performance pour la reprise contre Mladá Boleslav. Il y a bien sûr certaines choses que l’on aurait pu mieux faire, mais dans l’ensemble, tant sur le plan offensif que défensif, je parlerais d’une prestation ‘cultivée’ et aboutie. Nous ne nous préoccupons pas trop des résultats de Plzeň. Que nous ayons inscrit cinq buts n’est pas une réponse au résultat de Plzeň. Nous savons que si nous continuons à gagner nos matchs, nous n’aurons pas à nous préoccuper de nos poursuivants. C’est le plus important. »

Le plus important avant des retrouvailles entre le Slavia et Plzeň à Prague dimanche soir prochain dans un match au sommet à l’enjeu très lourd. En cas de victoire, et malgré deux journées de saison régulière et cinq autres de play-offs encore à disputer, les Pragois feraient un pas sans doute décisif dans l’optique de la défense de leur titre de champion de République tchèque. Au contraire, si le Viktoria parvenait à s’imposer sur la pelouse de son rival, il ne posséderait alors plus que cinq points de retard sur le leader avec la perspective d’un affrontement direct supplémentaire lors des play-offs.

Nouveau record de buts

Plus généralement, cette 26e journée de Fortuna Liga a été marquée par une avalanche de buts. Pas moins de 36 buts ont en effet été inscrits en huit matchs, soit une moyenne de 4,5 buts par match. Une seule équipe – Jablonec contre le Slavia – n’a pas trouvé le chemin des filets. Il s’agit d’un nouveau record dans l’histoire du championnat de République tchèque (depuis la partition de la Tchécoslovaquie) et de la meilleure invitation à suivre sa prochaine journée dès ces mardi et mercredi.

01-06-2020