Rallye Dakar : Loprais chez les camions et Macháček chez les quads en course pour un podium

04-01-2011

Afrique ou Amérique du Sud, désert du Sahara ou d’Atacama, massif de l’Atlas ou Cordillère des Andes, peu importe finalement : comme souvent ces dernières années, les Tchèques sont relativement nombreux à avoir pris le départ du 33e Rallye Dakar : douze pilotes et équipages présents dans les quatre catégories existantes se sont en effet élancés de Buenos Aires samedi. Comme de tradition depuis les six victoires de Karel Loprais au volant de son Tatra, la catégorie camions est la plus suivie par le public tchèque. Mais les succès de Josef Macháček chez les quads ne laissent pas indifférents non plus.

Josef Macháček, photo: CTKJosef Macháček, photo: CTK Quintuple vainqueur dans la catégorie des quadricycles tout-terrain et sacré lors de la première tenue du rallye en Amérique du Sud en 2009, Josef Macháček entend reconquérir cette année une couronne abandonnée lors de la dernière édition. En 2010, le pilote tchèque avait quitté prématurément l’épreuve dès la 4e étape, victime d’un accident, laissant ainsi la voie libre à l’Argentin Marcos Patronelli. Blessé suite à une sévère chute fin novembre, ce dernier est certes bien présent sur les pistes argentines et chiliennes cette année, mais sans autre ambition a priori que de participer et d’aider son frère Alejandro, deuxième l’an dernier.

Malgré un record de participation avec 32 quads au départ, c’est donc Josef Macháček qui fait de nouveau figure de grand favori. Et ce statut, le vieux baroudeur tchèque de 53 ans, qui fabrique lui-même sa Yamaha monoplace à quatre roues, l’a confirmé dès le début de la course. Respectivement vainqueur et deuxième des deux premières spéciales, Josef Macháček possédait 5’01’’ d’avance au classement général au départ de la 3e étape mardi matin à San Miguel de Tucumán, son premier poursuivant étant déjà son adversaire le plus dangereux, Alejandro Patronelli. En cas de sixième victoire lors de l’arrivée finale à Buenos Aires le 15 janvier prochain, Josef Macháček rejoindrait le légendaire Karel Loprais, lui aussi six fois triomphant dans la catégorie camions.

Tatra de Aleš Loprais, photo: DakarTatra de Aleš Loprais, photo: Dakar Les camions justement, même désormais sans Karel Loprais, à la retraite depuis quelques années, restent la catégorie de prédilection des Tchèques. Pas moins de cinq équipages participent cette année, même si l’un d’entre eux a déjà été contraint à l’abandon après avoir retourné son camion lundi. Le candidat le plus sérieux à une place sur le podium reste toutefois en course. Au volant d’un Tatra comme autrefois son oncle Karel, Aleš Loprais entend bien se rapprocher des camions russes Kamaz intouchables ces dernières années.

« Notre priorité est bien entendu de rallier l’arrivée. Mais nous participons aussi au Dakar avec de plus grandes ambitions. Mon objectif est de me maintenir parmi les cinq premiers le plus longtemps possible en ne restant pas trop éloigné du podium. L’idéal serait de pouvoir encore être en mesure d’attaquer les trois premières places à l’approche de l’arrivée. Mais pour cela il faut que le camion tienne la route, ne pas avoir d’ennuis techniques et aussi aller dans la bonne direction. »

L’année dernière, Aleš Loprais et ses coéquipiers avaient dû quitter la course dès la deuxième étape suite à une sortie de piste. Cette fois, les choses sont mieux engagées puisque, mardi matin, les Tchèques figuraient à la deuxième place du classement général, les trois premiers équipages, parmi lesquels deux Kamaz russes dont celui du sextuple vainqueur Vladimir Chagin, se tenant en une poignée de secondes.

04-01-2011