Au Café Savoy, un petit-déjeuner sous un plafond historique

10-03-2017

Découvrir le célèbre plafond peint dans le style néo-Renaissance tout en goûtant des gâteaux tchèques faits maison : on peut trouver tout cela au Café Savoy, une adresse unique située au bord de la rivière Vltava, à quelques pas seulement de la presqu’île de Kampa et du pied de la colline de Petřín. Dans cette nouvelle édition de sa série consacrée aux cafés pragois, Radio Prague vous invite à découvrir cet établissement dont l’histoire remonte à la fin du XIXe siècle.

Café Savoy, photo: Ondřej TomšůCafé Savoy, photo: Ondřej Tomšů Dans un des épisodes de la série « Mon coin de Prague », que Radio Prague a diffusée durant l'été 2015, le directeur général de l’hôtel Four Seasons, le Québécois René Beauchamp indiquait qu’à part son propre établissement, c’était le Café Savoy qu’il choisirait comme son endroit préféré de la capitale tchèque :

« Le Café Savoy est un endroit typiquement tchèque mais fait avec bon goût, belle qualité, bonne prestation. Il y a un bon rapport qualité prix et il est beau. Pour le petit-déjeuner entre autres, c’est un endroit idéal. »

Le Café Savoy se trouve au rez-de-chaussée d’un immeuble érigé en 1893 dans le style Art nouveau, rue Vítězná. Depuis la Seconde Guerre mondiale, les locaux qui étaient le cadre d’un café juif au début du XXe siècle, ont souvent changé de propriétaire. Sous le communisme, le bâtiment a par exemple été transformé en centre d’agitation politique. Après la Révolution de velours de 1989, l’endroit devient tout d’abord un bar pour le moins enfumé avant d’être aménagé en poissonnerie.

Il y a treize ans de cela, les locaux ont été achetés par la chaîne de cafés et restaurants Ambiente qui a procédé à leur rénovation afin d’ouvrir le Café Savoy. Aujourd’hui, l’établissement se distingue notamment par un intérieur historisant avec un étage en bois, des tables en marbre et de grandes baies vitrées qui donnent sur trois rues différentes. Les clients peuvent admirer également un plafond historique richement décoré, un exemple unique du style néo-Renaissance du XIXe siècle. D’après l’actuel manager du café, Oldřich Bureš, cette rareté a pourtant failli être détruite :

Café Savoy, photo: Ondřej TomšůCafé Savoy, photo: Ondřej Tomšů « A l’époque du communisme, le plafond était couvert et l’espace était divisé en bureaux du centre d’agitation. La partie arrière des locaux était quant à elle séparée par un mur et servait d’atelier de fabrication. Les murs et le plafond étaient endommagés. Une partie du plafond a donc été reconstruite et dessinée ultérieurement, les ornements ont été inspirés de ceux de la nef principale car les dessins originaux étaient peu visibles. »

L’ambiance du Café Savoy peut évoquer la Belle Epoque dans un petit café viennois. C’est d’ailleurs ce que confirme Oldřich Bureš :

« Nous sommes allés à Vienne à plusieurs reprises. Mais nous nous sommes rendus également à Paris. C’était deux villes qui nous intéressaient spécialement, nous nous sommes inspirés d’établissements locaux. »

Comme le mentionnait René Beauchamp, le Café Savoy est devenu un lieu de rencontre très populaire, notamment à l’heure du petit-déjeuner. Proposant aussi bien un petit-déjeuner anglais que des pâtisseries tchèques fraîches, l’endroit attire une clientèle locale et étrangère. Depuis sa fondation en 2004, le Savoy, conçu au départ tout simplement comme un café de luxe, s’est peu à peu transformé en un café restaurant et on peut également y déjeuner ou dîner. Il est possible d’y goûter quelques plats tchèques, comme par exemple le ris de veau pané, même si l’essentiel de la carte est composé de spécialités françaises. Oldřich Bureš :

Café Savoy, photo: Ondřej TomšůCafé Savoy, photo: Ondřej Tomšů « L’atmosphère du restaurant change complètement le soir. Les tables sont nappées, les lumières sont baissées… comme s’il s’agissait d’un tout autre établissement que dans la journée. »

« Nous proposons plusieurs spécialités. Elles s’appellent toutes ‘Savoy’. Nous nous inspirons de recettes traditionnelles mais y ajoutons quelque chose. Ainsi, vous pouvez goûter par exemple le ‘café Savoy’ et il ne faut pas oublier le ‘gâteau Savoy’ qui est notre dessert le plus vendu. »

Le café s’est rendu célèbre également pour sa carte de vins, notamment autrichiens et allemands, peu à la mode à Prague il y a quelques années de cela. C’est aussi peut-être une des raisons pour lesquelles le Savoy a été désigné meilleur restaurant de l’année 2015 dans le cadre de l’enquête réalisée par le guide restu.cz, la seule du genre en République tchèque.

10-03-2017